Rechercher

Les 8 étapes à franchir avant votre prochain grand succès !

Souvenez-vous d’un de vos succès passés. Qu’avez-vous réalisé ? Comment vous sentiez-vous ? Qu’est-ce qui vous a marqué ? Quels obstacles avez-vous dû traverser pour accomplir ce projet ?



La réussite est très personnelle et elle peut se situer sur différents plans selon les objectifs et les ambitions que l’on a dans la vie pour soi à titre personnel ou professionnel.

Lorsqu'on réussit quelque chose qui nous a demandé beaucoup d’efforts, de temps, de prendre des risques, on ressent comme une explosion en soi de bonheur, de fierté, de joie, de toute puissance.


Avez-vous déjà ressenti cette force incroyable, ce sentiment de super héros ?


Il y a comme une magie en nous qui s’opère, un mélange de soulagement, de joie d’y être arrivé et enfin de fierté vis-à-vis de soi-même. Cela donne envie de se prendre dans les bras, de se regarder en face et de se dire, bravo toi tu es exceptionnel et tu as accompli aujourd’hui quelque chose d’important !


Mais remontons le cours du temps. Cette vibration suprême n’est pas un miracle qui nous tombe dessus par hasard mais la recette délicate des efforts qu’il a été nécessaire de déployer depuis le premier jour où a germé dans votre tête ce défi (un peu fou) que vous vous êtes lancé à vous-même.


En reprenant le fil des réussites de mes clients, j’ai analysé ce qui s’était concrètement passé. Ce n’est pas une recette miracle, mais ces quelques lignes pourraient vous servir également à la réussite de VOTRE PROCHAIN GRAND PROJET!


Voici les étapes à franchir :


Il y a d’abord le constat d’une insatisfaction. Pour pouvoir amorcer un nouveau projet il faut ressentir un désagrément dans sa situation présente. Cela peut ressembler à un malaise, quelque chose qui dérange, une envie d’amorcer un changement, une émotion particulièrement désagréable qui s'exprime en vous.


Ensuite, rapidement, assailli par les pensées, il y a un besoin naissant dans votre esprit qui a tendance à s’amplifier ou se répéter de manière constante et parfois en parasitant le reste, notamment lorsqu’on souhaite l’éviter. Il peut s’agir d’une volonté de se dépasser et sortir du malaise. Un appel qui était dans un premier temps une pensée fulgurante et qui petit à petit se rappelle sans cesse à l'esprit.


Ce besoin est ensuite exprimé, se matérialise et prend vie lorsqu’il est verbalisé à d’autres.

Il y a ici, un grand nombre de projets, d’idées et de besoins qui ne passent pas ce cap. Ils sont parfois censurés ou détruits par un interlocuteur - amis, famille, conjoint (dans des phrases parfois assassines: "mais tu pl