Rechercher

L’Intelligence Artificielle au cœur du coaching : partenaire ou adversaire ?






Voyage dans le futur…


Nous sommes en 2035, je prends mon café, j’allume mon écran dans ma salle de commande et je me tiens à jour grâce à des capteurs de mon état physique et mental. Les capteurs notent une petite tension dans le coup dû probablement au coaching d’hier très intense.


De suite Siri lance un mini programme méditatif de 10 min pour me remettre en état. En parallèle, je reçois un relevé de mes comptes du mois dernier avec une analyse synthétique de mon profil de consommateur.


Mon ordinateur m’envoie un message de soutien et me rappelle que mon déjeuner de midi devra être light car ma balance numérique a enregistré une légère prise de poids.


Apres un tour de piste avec mon assistant marketing digital, je reçois un message vocal enregistré de mon assistant juridique sur la mise en conformité de mes data avec la RGPD.


Mon assistant virtuel me déroule le programme de cette journée. J’ai 3 coachings, sur plateforme numérique mais l’Android a déjà pré-coaché mes nouveaux clients, ils sont donc prêts pour la conduite de changement et l’étude de leur performance. Ils ont payé en crypto monnaie sur un compte dédié. Durant les séances de coaching, un logiciel évaluera également mes éléments de langage, ma voix et mes reflexes afin que je puisse progresser dans ma maîtrise des séances. En face mon client branche ses capteurs sur le thorax et les tempes afin que l’ordinateur m’envoie certains paramètres concernant les battements de cœur, la transpiration, son rythme de respiration en temps réel, pour mieux me guider.


Je lui propose pour commencer de m’envoyer son accord pour que mon logiciel d’analyse de réseaux sociaux accède à ses activités en ligne afin d’avoir un aperçu de sa personnalité et ses centres d’intérêts pendant qu’il visse son casque de réalité augmentée pour le mener dans un premier temps à une visualisation de son succès.


Alors, science-fiction ou réalité « augmentée » ?


L’intelligence artificielle est en plein essor. La robotisation de notre espace de vie, l’augmentation de l’utilisation d’objets connectés (IoT), notre dépendance accrue aux nouvelles technologies peuvent confirmer que l’impact des technologies touchera également les métiers du coaching. Pourquoi y échapperions-nous ? Une partie de notre travail est devenu numérique et informatique, notre attachement aux technologies ne cesse de croître. Je pense également aux plateformes de coaching, mais aussi à tous les tests de personnalités, l’enregistrement parfois de nos séances, la mise en place de prises de rendez-vous automatiques, des newsletters, et de nos communications, les campagnes d’e-mailing en lien et l’utilisation des média sociaux…

Avec la crise sanitaire le coaching à distance s’est très largement accru, c’est la partie visible de l’iceberg. L’impact des technologies numériques sur nos vies est multiple et en constante progression.


L’IA c’est quoi ?


L' intelligence artificielle (IA) est « l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine ».

La 1ère coach digitale s’appelait ELIZA, système simulant un psychiatre inventé dans les années 1960. Alors bien sûr, elle avait ses limites…




Le coach augmenté


ICF définit le coaching professionnel comme un « partenariat avec des clients qui se réalise par un processus de réflexion et de créativité en vue de maximiser le potentiel personnel et professionnel ». Il tient compte de l'environnement incertain et complexe que nous traversons aujourd’hui.


Une part actuelle du rôle de coach est lié à l’humanisme et une relation interpersonnelle très forte avec son client où l’émotion, l’intuition et les perceptions jouent un rôle fondamental pour soutenir le développement de son client.


En revanche, l’automatisation du coaching, les échanges principalement en ligne depuis la crise donnent à penser que les coachs devront se préparer à la révolution digitale en restant ouverts, curieux et en prenant en compte les risques qui découleront sans nul doute de cette dépendance accrue aux technologies numériques.


Vivre avec son temps sans se renier


S’éduquer vis-à-vis de ces technologies, dans un cadrage éthique et culturel est important pour mieux servir ses clients, mieux comprendre l’impact technologique sur son métier est un devoir. C’est ainsi qu’ICF France a créé un comité d’éthique afin de travailler sur ces problématiques (que je viens d’intégrer) et faire évoluer intelligemment le métier de coach en phase avec notre société et ses défis.


Je contribue et soutien ces initiatives en tant que juriste spécialisée cyber et coach dédiée à la réussite et au bien-être de ses clients. Une bonne séance de coaching se mesure aux interactions créées avec le coaché, au degré de confiance que l’on accorde au partenariat, à la motivation du client à apprendre et grandir que cela se joue autour d’une table ou au travers d’un écran.


Avez-vous déjà testé le coaching en ligne ? Je travaille depuis mon bureau dans le sud de la France avec le monde entier. Venez découvrir lors d’une séance gratuite comment booster votre carrière professionnelle et votre vie !


www.coachorigin.com (réservez un créneau pour une séance découverte).