Rechercher

Et si rien n'était jamais perdu?


Je ne vais pas aborder la liste des échecs que j’ai pu avoir dans ma vie personnelle et professionnelle, comme tout un chacun, mais d’un drame historique de la navigation suédoise.


Vous n’avez probablement jamais entendu parler du navire de guerre VASA. Le Vasa est un vaisseau du XVIIème siècle, muni de 64 canons, construit à Stockholm. Un ouvrage extraordinaire de beauté, de puissance et de pouvoir pour l'époque.


Le 10 août 1628, c’est l’effervescence au port, tous les habitants sont venus admirer ce superbe navire qui s’apprête à quitter la baie. Après un coup de vent, le navire vacille, et puis une deuxième bourrasque le couche sur le flanc. Il commence à prendre rapidement l’eau par les sabords pour finalement couler devant les yeux stupéfaits des spectateurs.

L’instant est terrible, 50 membres de l’équipage sur 150 meurent noyés ou écrasés par les canons, à quelques mètres de la baie. Ce navire a coulé intact, enseveli dans les sables à l’entrée du port de Stockholm en quelques minutes et après des années de construction.


300 ans plus tard, il est retrouvé. Grâce aux techniques modernes, il est renfloué pour pouvoir être étudié. Dans un état de conservation jamais égalé pour un navire de cette époque, il nous livre des trésors d’information sur la vie au 17è siècle.


Cette création a traversé le temps malgré sa disparition aux yeux des hommes.


C’est définitivement un drame pour la Suède à l’époque et les 400 hommes qui ont travaillé à sa construction. Mais aujourd’hui, nous n’aurions jamais pu admirer un tel navire dans un état de conservation exceptionnel, s’il avait eu la trajectoire guerrière qui lui était destinée. Un musée l’accueillant est consacré à son histoire.


Cet accident de l’époque a créé des années plus tard, la mise à disposition pour les scientifiques et maintenant le public, d’un patrimoine extraordinaire. Il a fallu du temps pour l'extraire, pour le conserver et lui rendre sa majesté d'antan.


L'histoire de ce navire m'a marquée. Non seulement parce que la situation fut plutôt cocasse mais aussi parce qu'après tant d'années la qualité de sa structure et les détails qui le composent sont intacts. Il est resté magnifique, comme si sa grandeur déchue

n'avait jamais été réellement affectée. Il a fallu 3 siècles à la Suède pour cicatriser quelque part de cette blessure d'orgueil.


A l'image de ce vaisseau, même lorsque vous sombrez dans des circonstances qui peuvent être vécues comme humiliantes, n'hésitez pas à demander de l'aide pour remonter à la surface, car rien n'est jamais perdu, il y a toujours de belles choses en soi à faire rejaillir.


Avec le temps, de nouvelles perspectives, une nouvelle voie, de nouvelles opportunités peuvent être envisagées et vous pourrez toujours compter sur quelqu'un pour vous y aider, pour retrouver comme le Vasa votre superbe.

Et vous, avez-vous essuyé des « échecs » cuisants ces dernières années? Combien de temps votre blessure d'orgueil a-t-elle pris pour cicatriser? Certaines de vos trajectoires n’ont-elles pas été modifiées pour le meilleur, alors que vous ne vous y attendiez pas ?


Je vous souhaite une bonne rentrée en espérant que vous puissiez naviguer sereinement en gardant le cap vers 2022.