Rechercher

Comment réussir l'épreuve de la transition professionnelle?


Voici 6 règles d'or d'une transition professionnelle réussie!



J'ai opéré ma transition professionnelle voilà 8 mois, date de mon retour d’expatriation et mon changement radical de vie ! Je vous partage mes enseignements.


Règle n.1 : Bien préparer son plan de transition en amont de la phase de changement. Cela signifie que la planification de cette transition professionnelle est préférable quand vous êtes encore en poste. Il est essentiel de comprendre les raisons de votre volonté de changer de voie, ou de métier ou tout simplement de poste, être en accord avec ce changement et se sentir fondamentalement prêt à l’affronter. Il faut donc évaluer les raisons qui vous poussent à cette transition et une fois bien définies, se lancer dans une planification la plus précise possible des étapes par lesquelles vous allez passer. Être clair avec vous-même permet d’être clair avec ceux qui vous entourent. Vous vous donnez la possibilité de rêver grand tout en étant lucide sur la viabilité de votre projet.

Règle n.2 : Il est quasi impossible d’amorcer cette transition seul, entretenez votre réseau et entourez-vous. Il est fondamental de s’entourer de professionnels qui connaissent les modalités de ces transitions professionnelles. Constituez une armée de professionnels compétents, qui vous accompagnent tant sur le volet professionnel que sur les aspects de posture de transition. Bien entendu, je parle du coach pour vous aider à vous positionner, mais aussi des membres de votre réseau qui peuvent vous conseiller et si vous créez votre entreprise, avoir autour de vous un avocat, un comptable, un consultant en communication digitale ou tout autre professionnel qui pourrait vous faire gagner du temps et éviter les erreurs.


Règle n.3 : Soyez patient et persévérant. Vous allez être à contre-courant de nombreux mécanismes que vous aviez instaurés dans votre vie passée, qu'il faudra déconstruire pour vous reconstruire. Cela prend du temps, de la patience, une forte dose de courage tout en mettant votre égo, votre statut social passé en sourdine! Ces mécanismes à transformer ou réadapter touchent toutes les composantes de votre vie, à commencer par votre routine journalière, les personnes que vous allez côtoyer, la préparation de votre entourage à ce changement, en cultivant votre enthousiasme et des pensées qui vous poussent à aller de l’avant et à ne pas revenir sur votre choix, ou regretter.


Règle n.4 : Prendre du temps, du recul sur ce qui est en train de se passer. Le temps est un bien précieux et lorsque l’on amorce une transition, on peut avoir tendance à se jeter corps et âme dans son nouveau projet. On se répète « je n’ai pas le droit à l’erreur, je n’ai pas de temps à perdre ». Or, cela peut tout bonnement vous mener à l’échec. Epuisement, perte de repère, inconstance, remise en question, démotivation…. Sans se transformer en moine Bouddhiste, il est important d’avoir une nouvelle perception du temps. Ce changement de paradigme devient un atout pour prendre soin de soi, pour apprécier le courage que cela demande d’aller vers de nouvelles perspectives, pour se remercier de prendre de telles décisions pour vous et pour ceux que vous aimez. Ces transitions sont comme un manège à sensation, on monte dedans et l’on va être secoué, il va y avoir des hauts et des bas. Le chemin est long, comme un marathonien il faudra mesurer ses efforts et se préserver pour être performant dans la durée.


Règle n.5 : Bien se connaître pour adopter les bons réflexes professionnels. Des outils extraordinaires peuvent vous aider à éviter vos propres pièges. Vous connaissez tous l’adage, chassez le naturel il revient au galop ? Il est tout à fait à propos lorsqu’il s’agit de se lancer dans un nouveau projet professionnel. Qu’est ce que vous n’aimiez pas dans votre vie professionnelle passée que vous souhaitez éviter maintenant ? Qu’est-ce qui vous manque actuellement pour vous rassurer ou vous sentir en sécurité ? Un exemple simple, de mon côté j’avais besoin d’indépendance, d’autonomie dans la prise de décision mais aussi dans la gestion de mon planning, ce que la vie d’entrepreneur m’a offert. En revanche, je suis une personne sociable qui se nourrit principalement au contact des autres. Il est important pour moi de s’entourer d’autres professionnels qui me ressemblent me permettant d’exercer mes talents dans la recherche de synergie mais aussi d’éviter l’isolement. N’allez donc pas à l’encontre de votre nature profonde (de vos valeurs) au risque d’aller tout droit dans le mur, de vous rendre malheureux et de ne pas exploiter tout votre potentiel !

</